WALID, MHD – Que le rap français repousse en paix

On a coutume de dire… en France que le rap local est mort et qu’il était mieux quand il portait encore des culottes courtes. Mais oublie-t-on pas qu’il a été jeune et que son apogée à perduré pendant ses plus belles années?…quelle aventure !

Qu’attend cette jeunesse pour prendre le ‘Corner’ aux anciens? C’est sûrement ma naïveté qui me pousse à omettre de poser la question qui me turlupine :
Qu’attendent les décideurs pour se muter en acteur altruiste soucieux de perpétrer la tradition en encadrant le futur, eux qui ont tant oeuvré (ponctuellement) à un radieux passé?

Nonobstaaaaaaaaaaaaaaaant…, l’hégémonie des ‘poids-lourds’ français tant décriée n’est-elle pas assez destructrice pour que nous, consommateurs (hébétés?) nous arrêtions d’être le dindon de la farce qu’est cette industrie de la musique que l’on se détermine à tout bout de champ…à dénigrer?
Devons-nous continuer à manger cette mixture infecte dont la répétition à contribué
à annihiler le goût?

Certains d’entre eux ont quand même, après des années d’insolation dans le désert renfermant leur égo, retrouvé le chemin de la raison et font des actions fédératrices autour de cette culture.
Oui CULTURE!
Ne vous en déplaise ‘Haters’, le hip-hop est dans toutes les couches de la société que ce soit dans le domaine de la musique, l’art, le design, la mode, les habitudes de consommations, l’intégration voilée de tous les codes et langages issus des zones urbaines- dans le but de promouvoir et donner de la visibilité plus que nécessaire au Futur de cette culture qui va tendre inexorablement
à continuer d’exister et évoluer…au calme.
Un label américain, sous sa division française assez récente, voit quand même s’activer
quelques DA qui ont décidé de croire en autre chose que le recyclage (vraiment, merci à eux de tenter)  et avec succès. Majeur en l’air aux opposants…

Les vieilleries doivent accepter que l’évolution ne se fera pas sans elles, mais avec leur soutien.
Reste plus qu’à se rallier à l’idée de rester dans l’ombre et jouïr de la reconnaissance (et retombées) de sa successful progéniture. Vaste programme que même Marion Maréchal-LePen – malgré ses relatives compétences – ne saurait rédiger tant la notion de ‘programme’ lui est dure à digérer.
A ne pas oublier la dimension économique qui est perçue par son parti comme un enjeu secondaire, voire quaternaire (j’en place une pour Doc Gyneco).

« Virons les voleurs de pain au choco et appauvrissons le pays par la même occasion, le temps qu’on  comprenne les équations on aura au moins eu quelques années de pouvoir et avec le gros ‘+’ qui est le grand nettoyage (on a évité de justesse le Grand Remplacement, pfiouuuuu, moins une !)
pourrait fantasmer un candidat en sabrant le champagne au terme du 1er tour
des élections régionales
.

Mbon, on pourrait m’accuser de dresser un portrait caricatural visant à comparer implicitement les anciens et le FN. J’en conviens. Mais ce qu’il serait peut-être utile de relever est que leur lien réside dans « l’amour du pouvoir » (shoutout à KdoubleA). Et encore on a pas des années devant nous pour nous lancer dans un débat sur les divisions, coup d’états paranoïaques,
batailles de polochon, coups de ceinture et j’en passe…

Les Anciens se renferment dans ce qui ressemble à des partis politiques cloisonnés où on te demande l’adhésion mais on n’a autre chose à faire que de vraiment rassembler et laisser place à la jeunesse, toujours en l’accompagnant sur le tricycle de leur vie!

Enfin bref, on en reparlera peut-être un jour, mais tout ça pour pointer le volontaire immobilisme de ceux qui devraient être aux manettes. Certains se sont même plaints du manque de respect de la jeune génération à l’égard de l’ancienne. J’ai la naïveté de penser que les parents ne sont pas censés réclamer le respect des enfants. Il doit leur être imposé par l’éducation, le contrôle, l’empathie et l’EXEMPLE !!! (là, je suis dans l’obligation d’en placer une pour Rohff).

Bon, bon, cette petite incartade incontrôlée juste pour partager avec vous le discours de la petite voix dans ma tête (dont je suis sûr qu’elle fait aussi écho dans celle de beaucoup d’autres) qui mériterait d’être entendue et de réussir à nous pousser à des actions et non uniquement à des réactions.
Après tahu, la petite voix reste quand même hip-hop donc la musique de fond c’était celle du jeune Walid, qui malgré ses 13ans, détonne avec ses textes dont la maturité et le talent certain pourraient faire germer des pépites (oui je sais c’est compliqué un peu).

J’en place une à MHD et à ses séries Afro Trap, qui apporte de la fraîcheur !!!

Aux Retraités du rap -même ceux qui partent en ‘anticipé’- de soutenir leurs gosses…
afin que le rap français pousse, pousse, re-pousse en paix!

No Comments

Leave a Comment